Ceci atteste que la métaphore dimensionnelle fait désormais partie du bagage commun de la géographie sociale. Lévy a sans doute été l’un des premiers à proposer et défendre la notion de « capital spatial24 ». Rapport. Elle suscite un sentiment de fierté, d’estime de soi et de bien-être général, surtout lorsqu’elle contribue à une perte de poids souhaitée. La spatialité: Si on se situe par rapport au corps, alors il faut distinguer trois types d'espace: -Espace physique extérieur à moi; -Espace perçu (espace cérébré). Ensuite, il argumente empiriquement sur le fait que « la localisation et la mobilité dans un espace constituent effectivement des biens recherchés » (Lévy, 1994 : 54). De plus, cela rend plus difficile la théorisation en terme de « dimensions du social », l’espace pouvant être assimilé, nous y reviendrons, à l’une de ces dimensions fondamentales. 20A travers l’évolution de son vocabulaire, la géographie sociale a recherché par la suite à dépasser cette apparente symétrie entre espace et société. Partout au Canada, la pratique du sport, amateur ou professionnel, reprend peu à peu après de longues semaines d'arrêt. « L’homme est fragile, l’homme Il y a là un paradoxe qui mérite d’être examiné de près. Nous proposons d’en resserrer l’usage, de manière plus restrictive. ou de rupture avec la vie sociale. Dans le Tournant géographique, il consacre même un chapitre spécifique à l’articulation de ces deux catégories, afin de réaffirmer leur nature conjointement dimensionnelle : « Ni le temps, ni l’espace, tels que nous les appréhendons dans la vie sociale, ne sont des cadres préalables. “Penser l’espace comme dimension de la société : Pour une géographie sociale de plain-pied avec les sciences sociales”. Quand on n’a aucune idée de la façon de démontrer l’efficacité d’un traitement par un essai clinique on demande à ceux qui savent. Entretien avec R. Hérin (12 avril 2005). Il fonde aussi la revue "correspondance de mathématique et physique", en 1825. Avec des inégalités patentes entre ceux qui sont chez eux dans tous les lieux de pouvoir (ce « don d’ubiquité » de la grande bourgeoisie dont parle le couple Pinçon) et ceux qui ne connaissent plus personne et ne sont plus « à leur place » dès qu’ils ont franchi les limites du grand ensemble ou de la cité d’urgence. 8 R. Hérin réaffirme même la primauté de l’espace pour les géographes. Autrement dit, nous considérons que l’on ne peut parler d’une nouvelle espèce de capital mais d’une dimension longtemps négligée, qu’il faut mettre en avant et prendre en compte systématiquement, ce à quoi la géographie sociale contribuera d’autant plus fortement que l’articulation entre espace et société sera clarifiée. Enfin, J. Lévy argumente également sur sa « fongibilité », c’est-à-dire cette propriété d’un capital de pouvoir être échangé avec d’autres formes de capitaux : on peut transformer un capital monétaire en localisation résidentielle et une localisation résidentielle en capital social (ou relationnel), ce qui ressort de manière extrêmement pédagogique à la lecture des travaux du couple Pinçon sur les beaux quartiers (Pinçon, Pinçon-Charlot, 1989). Face à la question des identités contemporaines et à la tendance à être de plusieurs lieux et milieux à la fois mise en débat par le journal Le Monde, l'auteur considère que le territoire, par sa capacité à ménager « une médiation particulièrement fluide, éminemment sociale entre l'individu et ses lieux de vie familiers, mais aussi entre l'individu et l'espace … Adresse : 2, avenue Gaston Berger CS 24307 F-35044 Rennes cedex France. Dans une perspective sociologique, les activités physiques et l’alimentation sont appréhendées comme pratiques sociales et culturelles, construites et transmises au sein des sociétés humaines. L'enjeu est de déterminer si de tels événements ont, ou pas, un impact durable sur le comportement du littoral. La sociologie … 47C’est pour répondre à cette exigence d’une géographie sociale qui prenne toute sa place dans l’analyse des hiérarchisations sociales, qu’intervient la proposition, de plus en plus insistante, de raisonner en terme de « capital » à propos de l’espace. Il est encore différent de s’intéresser aux populations précaires, dont les situations, pratiques et représentations n’ont rien à voir avec celles ANALYSE des groupes défavorisés un peu moins démunis. 29Alors que le vocabulaire de la géographie sociale a longtemps reposé sur la symétrie apparente entre le social et le spatial, ses principaux initiateurs ont affirmé dans le même temps le « renversement de l’ordre des facteurs « (Rochefort, 1963 : 20) et donc une « hiérarchisation » implicite entre le social et le spatial : entre le social qui produit et l’espace qui est produit. Le présent rapport … On note parmi les principaux jalons le rapport de Bertrand Fragonard « Cohésion sociale et prévention de l’exclusion » en 1993, celui dirigé par Jean-Paul Delevoye Delevoye, « Cohésion sociale et Territoires » en 1997, puis l’adoption de la notion par Jean-Louis Borloo avec la mise en place en 2005 d’un ministère du Travail, de … Si l’approche partitionnelle de l’espace a pu être généralement évitée dans la pratique au sein de la géographie sociale, elle a mis du temps à être dépassée dans les termes. Laboratoire de Physique et Physiologie intégratives de l'Arbre Fruitier et forestier (PIAF) Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO) Laboratoires des … Inégalités sociales de santé en lien avec l’alimentation et l’activité physique. Espace ou bureau collectif Le code du travail ne fixe aucune surface minimale, mais impose des exigences de sécurité et d'hygiène. Nous avons résumé cette relation entre position sociale et rapport à la mobilité en terme « d’échelle de référence » (Veschambre, 1998). 43Si la métaphore dimensionnelle semble aujourd’hui admise dans l’ensemble de la discipline, c’est sans doute dans une démarche de géographie sociale, qui privilégie l’analyse des rapports sociaux et des inégalités, que l’on peut en retirer les plus grands bénéfices. Séchet, Raymonde, et Vincent Veschambre, ed. 12 Qui l’inscrit d’ailleurs dans son titre : « Le territoire ou des dimensions spatiales des rapports sociaux » (Piolle, 2001). 219 Déterminants sociaux et culturels de l’alimentation simplement. La géographie (sociale) a en effet toute sa place à prendre dans les sciences sociales, en travaillant sur la construction des inégalités dans les rapports matériels et idéels à l’espace. Elle est partagée par M. Lussault qui s’est emparé de la métaphore pour sous-titrer son habilitation à diriger des recherches (Lussault, 1996)18 et qui définit la dimension spatiale comme l’objet de la géographie dans un article sous-titré : « pour en finir avec le spatialisme » (Lussault, 1999). 42Fort de cette clarification théorique sur la nature sociale de l’espace, nous pouvons faire un retour à la géographie sociale et essayer d’envisager quels sont les apports théoriques que l’on peut en attendre. Et c’est cette approche dimensionnelle qui lui permet de dépasser l’opposition entre une conception spatialiste (dominante en géographie) et une conception a-spatialiste de la société (encore bien présente dans les sciences sociales)19. Le pluriel renvoie chez lui à la diversité des types de rapports à l’espace (pratique, représentation, appropriation…), à la pluralité de ce qu’il appelle « les registres dimensionnels : métrique, localisation, situation, distance14… ». Mais quand il l’a réintroduite en lui consacrant un chapitre dans la Misère du monde (Bourdieu, 1993), il ne l’a pas fait en terme de « capital », mais en parlant de « profits d’espace ». pp. (dir. GEOLAB est un laboratoire de recherche en géographie physique et environnementale. Quant au capital culturel « incorporé », système de dispositions acquises et durables (ou habitus), sa dimension spatiale désignerait les savoirs sur l’espace, la capacité à se projeter ailleurs, à la fois en terme de représentations (le « champ des possibles ») et de pratiques concrètes. Ce travail théorique, nous le devons à J. Lévy, dont nous avons signalé le rôle précurseur dans la référence à la « dimension spatiale de la société ». ; VESCHAMBRE, Vincent (dir.). Cas des Il y affirme que « l’espace […] n’est qu’une dimension du social parmi d’autres », la formule négative pouvant être interprétée comme une minoration de l’importance de l’espace et comme une réaffirmation de l’objet social de la géographie. L'espace physique entre mathématiques et philosophie | Marc Lachièze-Rey, Luciano Boi, Jean-Michel Besnier, Claude Comte, Collectif | download | Z-Library. 8De telles formulations annoncent le basculement à venir de l’objet de la géographie, de l’espace vers la société, basculement auquel la géographie sociale va contribuer fortement au début de la décennie suivante. Lui même réserve d’ailleurs un sort particulier au temps et à l’espace, pour plaider un traitement différencié et non consubstantiel de ces deux dimensions. 31Ce n’est donc pas au sein de la géographie sociale que l’émergence de la métaphore dimensionnelle a d’abord été questionnée et théorisée. Cette manière d’envisager la construction de la société « par l’espace », qu’il exprime en terme de « dimension spatiale du social », ouvre des perspectives stimulantes pour un positionnement clair de la géographie au sein des sciences sociales. Bourdieu est effectivement connu pour avoir retravaillé la notion économique de capital pour construire plusieurs nouveaux concepts renvoyant aux différentes ressources sociales mobilisables dans les différents champs sociaux (ou sphères d’activités) : au capital économique ont ainsi été ajoutés le « capital culturel » ou « informationnel » (savoirs et savoir-faire, biens et titres culturels utiles), le « capital social » ou « relationnel » (ressources des réseaux de relations sur qui l’on peut compter) et le « capital symbolique » (notoriété, crédit… que la possession d’autres capitaux confère) pour les plus fondamentaux, ainsi qu’un certain nombre de sous-espèces et de capitaux spécifiques à certains champs (ainsi parle-t-il de « capital politique », « juridique », « scientifique », etc.). Comme R. Hérin l’interprète rétrospectivement, ce type de formulation renvoyait également à un mode d’écriture, hérité de la tradition littéraire de la géographie : « Nous avions le souci du balancement des phrases, de la syntaxe10. ». Être en situation de handicap augmente singulièrement les risques d’être exposé à diverses formes de discrimination. L’expression « dimension(s) spatiale(s) » apparaît au final dans un peu plus du tiers des textes de ce colloque (8 sur 20). 7En donnant la parole à sept « personnalités de la géographie françaises », le numéro qu’Espaces Temps consacre à la région en 1979 nous permet de vérifier si la référence à la dimension spatiale fait son chemin dans la discipline. En d’autres termes, les capitaux étant selon lui inséparables des champs sociaux où ils sont reconnus et efficaces, peut-on dégager l’existence d’un « champ spatial » relativement autonome où les « capitaux spatiaux » seraient des armes et des enjeux spécifiques ? Ces auteurs proposent d’ajouter aux instances économiques, politique, idéologique une « instance spatiale ». In Séchet, R., & Veschambre, V. Un intérêt particulier est porté à certains concepts deleuziens et aux oeuvres proches du Land Art. Dans cette volonté d’exprimer à travers la métaphore la complexité du social, il lui paraîtrait même « réducteur » de parler de « la » dimension spatiale des rapports sociaux ou des inégalités sociales. Chaque dimension, ayant une autonomie relative, il apparaît légitime d’associer un type de capital à chacune d’entre elles. S’étant tenu en marge du congrès de l’UGI d’août 1984, le congrès « off » a prolongé cette dynamique et donné naissance à l’ouvrage Sens et non sens de l’espace (1984). Dans le même ordre d’idée, on peut signaler que D. Noin évoque à trois reprises « la dimension sociale des espaces géographiques », dans les actes du colloque de 1984 (Sens et non sens de l’espace, 1984). En termes philosophiques, il se réfère à la conception leibnizienne qui renvoie à l’espace comme construction sociale et récuse à la fois la conception kantienne, qui assimile l’espace à un cadre préexistant, qui existerait « en soi », et la conception cartésienne qui identifie des lois générales de l’espace. 57La lecture de P. Bourdieu nous conforte dans l’idée que l’usage de « capital spatial » présente un risque : celui de nous amener à reproduire la confusion entre ce qui est de l’ordre du fonctionnement social au sens large (avec ses différents registres que sont l’économique, le culturel, le politique… autant de familles de champs sociaux relativement autonomes) et ce que nous avons défini comme dimension fondamentale de ce fonctionnement social (au même titre que le temps), à savoir l’espace. À l'occasion de la parution du cours sur Manet, la Vie des idées rassemble des travaux consacrés à Bourdieu, sociologue … (Bourdieu, 1993 : 160-161 – souligné par nous). L’épuisement physique et psychologique des aidants familiaux mis à jour le novembre 27, 2020 novembre 27, 2020 0 commentaire sur L’épuisement physique et … Dans le même ordre d’idée, on 9 R. Hérin lui-même n’aura d’ailleurs pratiquement pas recours à la métaphore dimensionnelle dans la 16 A travers son usage dialectique de la métaphore dimensionnelle, R. Hérin envisage l’espace et la société de manière symétrique8. La configuration de l'espace physique, sa taille ne sont pas neutres sur la manière dont les individus s'approprient le lieu, échangent et … Évolution du concept d'espace en sciences sociales Si les sciences dites dures (physique, mathématiques) ont construit des définitions claires de la notion d'« espace », une définition précise de l'espace tel qu'étudié par les sciences sociales, car dépendante notamment de son point de vue sur la géographie, a mis du temps à être formulée. Dans le même temps, il s’efforce de préciser quels peuvent être les apports de cette discipline aux sciences sociales, en affirmant que les relations à l’espace doivent être prises en compte si l’on veut dépasser une vision abstraite et incomplète des relations sociales et des identités de groupe : « L’analyse des processus de socialisation, porteurs de reproduction et/ou de changement, requiert impérativement la prise en compte des lieux et des espaces où s’effectuent rencontres et échanges, où se forgent des projets, où se nouent des enjeux » (Vant, 1986 : 100). Le droit de la personne doit être respecté et il convient de rechercher plus d’humanité. Par delà les contraintes qu’il génère, le mouvement national22 ouvre un champ des possibles et semble plus valorisant aux yeux de nombreux professeurs qu’une gestion à l’échelle régionale : il y a là un moyen de distinction vis-à-vis des enseignants moins diplômés ou non titulaires au sein des établissements secondaires et vis-à-vis des instituteurs/professeurs des écoles (Peyronie, 1993). Promoteur de « l’effet de lieu », A. Frémont pointait pourtant la contradiction, en admettant au terme de sa présentation que « l’effet de lieu est produit par l’organisation des sociétés » et qu’il est lui-même « plus un produit social qu’un effet spatial » (Frémont, 1984 : 177). Europarl Mais la théorie de la relativité appartient à la physique et non à un rapport sur les droits de l'homme. L'espace social [26], difficile à connaître en lui-même et dans ses relations multiples avec l'espace concret, offre un champ immense et peu défriché, comme l'espace culturel, résultat de la médiation d'un homme avec un lieu, par En 1992, lors d’une seconde passation du questionnaire, A. Reynaud oriente encore plus nettement sa réponse vers l’objet société, en parlant de la « dimension spatiale des sociétés humaines » (EspacesTemps, 1992). Mettre en place ou développer des activités de prévention et de promotion de la santé en direction des résident-e-s devient dès lors un objectif priorisé par les professionnels … Vérifiez si votre institution a déjà acquis ce livre : authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. Pour y voir plus clair, il est utile de se référer aux textes de P. Bourdieu27. 16A travers son usage dialectique de la métaphore dimensionnelle, R. Hérin envisage l’espace et la société de manière symétrique8. La Bibliothèque des Rapports publics vous présente l'ensemble des rapports publics produits et mis à disposition par les acteurs publics français. En 2015, en dehors des obligations scolaires et professionnelles, un peu moins de femmes (45 %) que d’hommes (50 %), âgés de 16 ans ou plus et résidant en France métropolitaine, déclarent avoir pratiqué au moins une activité physique ou sportive au cours des douze derniers mois ().Toutefois, un tiers de femmes comme … La notion de « capital spatial » proposée par J. Lévy, Retour à P. Bourdieu : des « profits d’espace », La dimension spatiale des différentes espèces de capitaux, Acteurs et structures en géographie sociale : l’analyse du sport en question, Suggérer l'acquisition à votre bibliothèque. 19J. Par construction sociale il faut comprendre que les identités "sexuées" (homme/femme) et "sexuelles" (hétéro/homo) sont le produit non pas de processus biologiques (déterminisme biologique) mais de processus sociaux.) [www.recherche.gouv/recherche.fns/espterritoire.htm]. 58Plutôt que de risquer de substantialiser l’espace en l’assimilant à une forme de capital, il nous semble plus satisfaisant de l’envisager comme une dimension dans laquelle sont mobilisées des ressources et s’exercent des formes de pouvoir inégales selon les groupes sociaux.

Concert Théâtre Antique Vienne, Location Alpes Du Sud été 2020, Raviveur Daim Noir, Peinture Chrome Leroy Merlin, Surélever Un Camping-car,